Travailler sur des missions courtes et ponctuelles à l’étranger en bénéficiant des avantages du statut de salarié : Oui, c’est possible avec le portage salarial à l’international !

En pleine ascension en France, le portage salarial est tout à fait compatible avec la réalisation de missions à l’international ! Indépendants, retraités, porteurs de projet, étudiants…

Tous peuvent avoir recours au portage salarial pour réaliser des missions à l’international auprès d’entreprises françaises ou internationales. À l’étranger comme en France, le portage salarial se base sur une relation entre 3 acteurs : le professionnel, la société de portage et l’entreprise cliente. L’entreprise confie une mission à un professionnel selon ses compétences.

La société de portage devient alors l’intermédiaire de l’entreprise et du professionnel. Elle édite un contrat de travail qui, à sa signature, permet au professionnel de devenir salarié porté de l’entreprise cliente.

Étapes d’une mission effectuée en portage salarial

-Mise en place de la mission entre le professionnel porté et l’entreprise cliente.

-Contractualisation par la société de portage puis gestion administrative.

-Gestion de l’activité du salarié porté par la société de portage pendant la mission.

-Gestion des éventuels frais supplémentaires déclarés par le salarié porté (frais de déplacement, etc.)

-Facturation auprès de l’entreprise cliente et versement du salaire au professionnel porté par la société de portage.

Le plus de ce statut ? Bénéficier des avantages de l’indépendance et du statut de salarié sans les inconvénients !

En optant pour le portage salarial, pas de contraintes administratives pour le professionnel ! L’entreprise de portage prend entièrement en charge la gestion administrative de l’activité du professionnel. Elle lui fournit également divers services pour sécuriser la réalisation de la mission internationale. Les risques sont donc limités !

Sous contrat avec une société de portage française, le professionnel bénéficie d’une couverture sociale, identique au régime social d’un salarié. De ce fait, il profite de : sécurité sociale, retraite, indemnité chômage, assurance responsabilité civile professionnelle, mutuelle, congés payés, etc. Sous certaines conditions, il est même possible de cumuler les allocations chômage et la retraite avec les revenus issus d’une activité en portage salarial.

Chez Oohee.co, nous utilisons au quotidien le portage salarial à l’international. Dès que nous recevons une mission internationale d’un client, nous recherchons le Ooheer le plus pertinent pour répondre au besoin de notre client. Après qualification de ses compétences, nous le mettons en relation avec notre client et notre partenaire suisse, spécialisé en portage salarial à l’international. Ce dernier va gérer la partie administrative afin que le Ooheer bénéficie de la sécurisation de son paiement.

Nous avons choisi de travailler avec une société suisse au vu de la neutralité de ce pays. Dans le cas d’une société de portage suisse, il n’y a pas de cotisations obligations, ni pour l’entreprise, ni pour l’expatrié. Le Ooheer va tout de même bénéficier d’une responsabilité civile professionnelle et d’une assurance rapatriement/santé en cas d’accident !

slide-ent-5c

Simplifiez-vous la réalisation de missions à l’étranger avec le portage salarial à l’international !

Photo by Marten Bjork on Unsplash