Bien que le Japon se soit fortement occidentalisé avec la mondialisation, il reste néanmoins un pays très normé. Les habitudes et pratiques culturelles font que la vie professionnelle et ses codes est bien différente qu’en Occident. Pour les affaires professionnelles au Japon, les occidentaux doivent donc s’adapter ! Voici quelques codes professionnels à connaître.

Pas de contacts physiques !

Les japonais n’ont pas pour habitude de se serrer la main lors d’une rencontre professionnelle. Et encore moins lors la première rencontre. Un petit hochement de tête ou un salut de la main suffit ! 
À noter que le Japon s’est occidentalisé, certains japonais accepteront de serrer la main de leurs interlocuteurs étrangers dans les relations professionnelles, mais en de rares occasions. Il convient alors d’attendre que notre interlocuteur le propose et s’il ne le fait pas, c’est qu’il n’est pas envisageable de l’entreprendre !

Faire preuve de patience !

Parmi les codes professionnels au Japon, il faut savoir que le processus de décision est plus long. En effet, ils ont besoin d’un temps de réflexion en interne afin d’échanger avec le groupe et la hiérarchie. L’esprit de groupe est essentiel au Japon, chaque personne doit donc être consultée avant qu’une décision soit prise.
Comme votre interlocuteur ne peut pas prendre de décision seul, il faut être patient. Une collaboration peut mettre des mois à être mise en place. Et il ne faut pas être pessimiste, cela ne veut pas dire que l’affaire n’aboutira pas !

On se méfie du “oui” !

Au Japon, on ne refuse pas directement. Il est reconnu que les Japonais disent rarement “non” même s’ils le pensent. Afin de ne pas formuler clairement un refus, ils ont tendance à dire “oui” ou bien détourner les conversations. Il s’agit donc de bien évaluer le “OUI” !

Attention à sa tenue !

Dans la vie professionnelle, les japonais attachent une grande importance à la tenue vestimentaire. Et encore plus pour les postes de haut rang. Les japonais optent généralement pour une tenue classique et sobre. Et côté couleurs, ils privilégient les costumes sombres voire noirs. Costume obligatoire donc, et de préférence avec une cravate ! Mais dans certains secteurs comme les jeux vidéos, une tenue plus casual est acceptée ! 

Cartes de visite en poche !

Au Japon, les cartes de visite sont indispensables lors des rencontres professionnelles. Leur échange est régi par un rituel bien précis qu’il faut suivre à la lettre. Pour échanger une carte de visite, on s’incline et on donne la carte en la tenant avec les deux mains, dans le sens de lecture de l’interlocuteur. De même lorsque l’on reçoit une carte de visite, on s’incline et l’attrape à deux mains. Et attention à la hiérarchie ! Si votre interlocuteur est d’un rang supérieur au vôtre, tendez votre carte de visite plus bas que la sienne !
slide-ent-5b

Peur de ne pas assimiler tous les codes pour votre rencontre professionnelle au Japon ? 

Faites appel aux expatriés français sur place. Ils connaissent bien la culture et les codes professionnels au Japon. Ils pourront vous aider, vous évitant même de vous déplacer. C’est quand même 12h de vol et 10 tonnes de CO2 !

Oohee.co sélectionne les profils les plus pertinents selon votre besoin et vous met en relation ! Oohee, une solution rapide, flexible et économique pour être représenté à l’étranger.

Photo by Ian Valerio on Unsplash