Pour une entreprise, se développer à l’international représente une belle opportunité d'accélérer sa croissance. Toutefois, cette étape est délicate. Pour s’implanter durablement, certaines erreurs sont à éviter.

Négliger la stratégie

Une stratégie de croissance à l’international doit être réfléchie. Dans un plan d’internationalisation, il faut dans un premier temps identifier le marché cible et établir une stratégie de développement adaptée. Cela permettra de construire un business plan solide à partir d’un benchmark et d’une étude de marché réalisés en relais local.

Avoir une méconnaissance du pays

Pour développer son activité à l’international, l’entreprise a tout intérêt à préparer le terrain. Avoir une connaissance précise du pays et de sa réglementation permet d’éviter toute difficulté lors de l’implantation à l’étranger. Il est nécessaire de se renseigner sur toutes les contraintes, qu’elles soient économiques, politiques, sociales, douanières, techniques…

Survoler l’approche budgétaire

L’internationalisation est un levier de croissance pour l’entreprise. Cependant, cela nécessite des ressources financières à anticiper. Certains sous-estiment le budget à investir et le temps nécessaire pour que le ROI soit à la hauteur de leurs attentes. Si le budget est un frein, il existe de nombreuses aides financières qui incitent à s’étendre au-delà des frontières. Une fois le budget établi, il faut également prévoir des coûts additionnels tels que les déplacements, les salaires+charges, la logistique et la communication.

Proposer un produit/service inadéquat

Chaque marché est différent. L’une des erreurs les plus courantes est de répliquer son business model sans prendre en compte les différences culturelles et le marché local. En omettant les codes du pays, le risque que le produit soit inadéquat est important. Afin d’adapter son offre, il convient donc de connaître la langue, de réaliser une étude précise. Elle permettra de relever les habitudes des consommateurs, les spécificités de la distribution, les pratiques commerciales, marketing et en communication.

Partir seul, sans être accompagné

Dans une stratégie d’internationalisation, l’accompagnement est primordial. Selon la nature du projet, Il est recommandé de se faire conseiller par des organismes, de s’entourer d’experts. Il est également possible de faire appel à des relais locaux via des plateformes comme Oohee.co. Avec plus de 12 000 talents inscrits sur la plateforme, Oohee met en relation les entreprises avec des expatriés francophones pour la réalisation de missions. Présents dans 152 pays, ils ont les compétences adaptées pour accompagner les entreprises dans leur développement à l’étranger. Une présence locale est précieuse, pensez-y !
1

Oohee, ou comment bien préparer son développement à l’étranger en toute confiance. Parce que l’international est à la portée de tous !